LTU Tech accélère sa croissance grâce une première levée de fonds en série A de 4,5 millions d'euros

Dans le contexte inédit de la crise sanitaire mondiale, l’usage de la reconnaissance  visuelle connaît une forte croissance liée entre autres aux tensions sur la demande de produits, ainsi qu’aux effets du confinement. Elle permet notamment aux marques de contrôler la présence en ligne de leurs produits et lutter ainsi contre les filières de la contrefaçon, particulièrement actives sur des produits sensibles comme les médicaments liés au traitement du covid-19, ou sur le matériel médical. La reconnaissance visuelle permet également aux collaborateurs, élèves et étudiants de reconnaître via leur smartphone des manuels ou livres et accéder ainsi à des contenus digitalisés afin de poursuivre leur formation en période de confinement.

 

Lancée en 2018, LTU est le fruit de la fusion des startups ONprint et MyPack, et de Jastec France concepteur des algorithmes de reconnaissance d’image. La startup développe une plateforme de vision par ordinateur qui génère une signature unique basée sur les caractéristiques visuelles d’une image ou d’un objet, à la manière d’une carte d’identité. Cette combinaison technologique inédite assure sa détection et son identification en un temps record sans avoir recours à l’entrainement fastidieux d’un modèle d’apprentissage supervisé. Les audits techniques ont confirmé la puissance des algorithmes développés par l’équipe de LTU. Cette solution s’adresse   à de nombreux secteurs comme la protection de marques, la santé ou encore la maintenance industrielle. LTU rend sa plateforme accessible en SaaS mais la propose aussi sous forme de licence déployable en local pour répondre aux besoins des grands comptes de plus en plus soucieux de protéger leurs données sensibles.

 

« Nous avons réalisé cette première levée de fonds dans des circonstances tout à fait inédites. Je salue la constance et les qualités éthiques de nos investisseurs qui ont maintenu leurs engagements initiaux malgré les circonstances. Une pensée également pour les bientôt 100 clients qui nous font confiance et qui vont profiter de cette accélération. Conscients de l’opportunité qui nous est donnée, toute l’équipe est gonflée à bloc pour démarrer cette nouvelle étape de la croissance ».

Olivier Gravet, CEO de LTU

 

Aux investisseurs historiques, à savoir Olivier Gravet et Gilles Pingeot (Digital Packaging), se sont associés les fonds Alliance Entreprendre (Natixis), les fonds du Crédit Agricole : Pyrénées Gascogne Développement et GSO Innovation, ainsi que MyWind.

 

« LTU est la technologie de reconnaissance d’images la plus aboutie et la plus compétitive au niveau Européen. Ses concurrents sont essentiellement Israéliens et  Américains.  L’émergence  d’une technologie de reconnaissance d’images souveraine européenne trouve une résonnance exacerbée dans cette période très particulière et nous sommes ravis de participer à son développement ».

Antoine Bodet, Alliance Entreprendre

« Le projet LTU TECH fédère de nombreuses expériences diverses incarnées par leurs fondateurs dans le monde de la sécurité, le marketing, l’édition et la santé. Une technologie forte conjuguée à une vision claire et concrète des usages business fondent notre décision d’investissement. Nous sommes convaincus que cet investissement créera des ponts d’activité et une empreinte de LTU Tech sur notre territoire. »

Denis Vilarinho et Romain Febvre pour PG Développement et GSO Innovation

 

Dans le cadre de cette levée de fonds, LTU ambitionne de développer ses efforts de R&D pour  élargir l’étendue des images et objets reconnus, répondant à des problèmes d’applications spécifiques comme la reconnaissance de pièces industrielles. Réalisant 47% de son chiffre d’affaires à l’international, LTU souhaite également renforcer son équipe de vente pour aborder  ses nouveaux enjeux de croissance.

 

Intervenants sur l’opération :

Pour l’entreprise :
– LTU (Olivier Gravet)
– Smartch/Get Around (Anne-Laure de Candido)

Conseil juridique :
– Theret & Associés (Edouard Theret)

Pour les investisseurs :
Lead investor :
– Alliance Entreprendre (Antoine Bodet, Benjamin Duprez)
Co-investisseur :
– Pyrénées Gascogne Innovation (Denis Vilarinho, Nicolas Layous),
– GSO Innovation (Romain Febvre),
– MyWind

Conseils investisseurs :
Conseil juridique :
– Valther (Vélin Valev, Idris Hebbat, Bastien Charra),
– Viguié Schmidt & Associés (Louis Chenard)
Conseil Financier :
– Cofigex (Frédéric Durand, Jean-Charles Norris, Arnaud Delachaux),
Conseil Technologique :
– HMC (Ali Merabet, Cécile Ichard),
– VS Conseil (Sebastien Viou).

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© Copyright Alliance Entreprendre 2020, tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?